L'ADAC
Les revues
Algologie
Bryologie
Mycologie
Abonnement combiné

Votre panier est vide



Volume 28    n° 3  ,  Août  2007
précédent suivant
Species diversity of pelagic algae in Lake Kivu (East Africa)
p. 245-269

Abstract

 
With regard to pelagic algae, Lake Kivu is the least known among the East- African Great Lakes. The data available on its phytoplanktic communities are limited, dispersed or outdated. This study presents floristic data obtained from the first long term monitoring survey ever made in Lake Kivu (over two and a half years). Samples were collected twice a month from the southern basin, and twice a year (once in each season) from the northern, eastern and western basins. In open lake habitats, the four basins presented similar species composition. The most common species were the pennate diatoms Nitzschia bacata Hust. and Fragilaria danica (Kütz.) Lange-Bert., and the cyanobacteria Planktolyngbya limnetica Lemm. and Synechococcus sp. The centric diatom Urosolenia sp. and the cyanobacterium Microcystis sp. were also very abundant, mostly near the surface under daily stratification conditions. Some typical low epilimnion/metalimnion species were Cryptaulax sp., Cryptomonas sp., Rhodomonas sp. and Merismopedia trolleri Bach. Vertical stratification appeared to be the most important factor of diversification. Limited changes were apparent in comparison with the situation described in 1937 after the first Belgian expeditions. No evidence of an effect of the planktivorous sardine Limnothrissa miodon Boulenger (introduced from Lake Tanganyika) on phytoplankton diversity is available.
 
Algae / Diversity / East Africa / Lake Kivu / Large tropical lake / Taxonomy

Résumé

 
Diversité spécifique des algues pélagiques du Lac Kivu (Afrique de l’Est).
Le lac Kivu est le moins connu des grands lacs d’Afrique de l’Est en ce qui concerne les algues de la zone pélagique. Les données existantes sur ses communautés phytoplanctoniques sont ponctuelles, dispersées ou anciennes. Ce travail présente les données floristiques du premier suivi sur un long terme (deux ans et demi) mené au lac Kivu. Les échantillons ont été prélevés toutes les deux semaines dans le bassin sud, et deux fois par an (une en saison sèche et une en saison des pluies) dans les bassins nord, est et ouest. En zone pélagique, les quatre bassins présentent la même composition spécifique. Les espèces les plus courantes sont des diatomées pennées Nitzschia bacata Hust. et Fragilaria danica (Kütz.) Lange-Bert., et des cyanobactéries Planktolyngbya limnetica Lemm. et Synechococcus sp.. La diatomée centrique Urosolenia sp. et la cyanobactérie Microcystis sp. sont également très abondantes, principalement au voisinage de la surface en période de stratification journalière. Quelques espèces typiques du métalimnion/bas epilimnion ont été mis en évidence, comme Cryptaulax sp., Cryptomonas sp., Rhodomonas sp. et Merismopedia trolleri Bach. Le spectre vertical s’est avéré un important facteur de diversification. De légères différences ont été observées par rapport à la situation décrite en 1937 suite aux premières expéditions belges. Les données existantes ne sont pas concluantes quant à un possible impact de l’introduction de la sardine planctonivore Limnothrissa miodon Boulenger (endémique du lac Tanganyika) sur la diversité du phytoplancton pélagique du lac Kivu.
 
Afrique de l'Est / Algues / Diversité / Grand lac tropical / Lac Kivu / Taxonomie

 

 
Voir le sommaire du dernier numéro d'Algologie Voir le sommaire du dernier numéro de Bryologie Voir le sommaire du dernier numéro de Mycologie